Pathologies des sinus

Sinusites aigues

Les sinusites aigues sont responsables, de douleur du visage et ou de maux de tête dans un contexte de rhume et parfois de fièvre. Il existe habituellement une obstruction nasale et un écoulement nasal purulent. Elles sont d’origine bactérienne et nécessitent une antibiothérapie, une corticothérapie et des soins locaux de lavage de fosse nasale. En cas d’infection répétées, l’ORL peut être amené à proposer une chirurgie sinusienne préventive.

Sinusites chroniques

Elles sont d’origine bactérienne ou fongique. Les patients présentent généralement des maux de tête/pesanteur de la face avec obstruction nasale et écoulement purulent pendant plus de 3 mois.   Le diagnostic est confirmé par le scanner des sinus. Le traitement peut être médical dans un premier temps  et chirurgical en cas d’absence d’amélioration ou de cause fongique. L’origine de la sinusite est parfois dentaire et il conviendra alors de traiter d’abord le foyer infectieux endobuccal.

Polypose nasosinusienne

La polypose nasale est une maladie chronique bénigne et fréquente. Les polypes se situent au niveau des sinus et des fosses nasales et sont responsables d’obstruction nasale, de trouble de l’odorat, d’écoulement nasal et de pesanteur faciale. Cette pathologie est fréquemment associée à une allergie qui devra être dépistée et parfois à de l’asthme. Le diagnostic est fait lors de la fibroscopie nasale en  consultation et un scanner pourra être réalisé en complément. Le traitement est d’abord la corticothérapie intranasale. La chirurgie (polypectomie ou ethmoidectomie) sera proposée en cas de résistance au traitement classique, cette chirurgie est réalisée par notre équipe sous neuronavigation.

Tumeurs des sinus

Les tumeurs maligne des sinus sont des pathologies rares. Il existe un facteur de risque professionel prédisposant à ces affections: l’exposition aux poussières de bois notamment exotiques chez les menuisiers. Toute obstruction nasale, saignement, écoulement purulent, douleur ou troubles visuels chroniques unilatéraux et résistant au traitement classique doit mener à une consultation ORL. Le diagnostic est fait sur des biopsies réalisées sous anesthésie générale après réalisation d’un scanner et d’une IRM. Le dossier est discuté ensuite en réunion régionale. Le traitement peut associer une chirurgie endoscopique endonasale ou une radiothérapie et de la chimiothérapie qui peuvent être combinés entre eux.